Les éléments naturels pour soigner la goutte

Vous en avez marre des douleurs articulaires causées par vos crises de goutte ? Certains médicaments comme la colchicine causent des effets secondaires à votre métabolisme ? Ne désespérez pas, cet article vous donne de plus amples informations sur les remèdes naturels et faciles à concocter pour le traitement de la goutte.

Les bonnes vieilles recettes de nos grand-mères

Il existe un bon nombre de tisanes ou de sirops qui, même s’ils n’ont pas fait l’objet d’une étude au laboratoire, s’avèrent être efficaces. Il en est ainsi du jus de céleri, dont la feuille est riche en vitamine C, en potassium et en calcium. Chacun de ces éléments est efficace pour le traitement de la crise de goutte. D’un autre côté, ce jus permet de mieux évacuer les matières grasses présentes dans le corps ainsi que les excès d’acide urique. C’est aussi un anti-inflammatoire capable de calmer les articulations très douloureuses.

La tisane d’ortie peut aussi agir efficacement contre la goutte. Cette tisane est un très bon diurétique et peut éliminer rapidement les toxines présentes dans le système métabolique. Les cristaux d’acide urique sont les principales origines de la maladie de la goutte. L’ortie possède des propriétés diurétiques et anti-inflammatoires qui peuvent non seulement soulager la douleur, mais aussi éradiquer petit à petit les cristaux d’urate.

D’autres compositions telles que la tisane de bouleau ou les sirops de cerises sont aussi efficaces. La consommation de ces aliments peut en même temps vous protéger de certaines maladies comme l’hypertension, le rhumatisme ou l’insuffisance rénale. Pour un traitement de fond, il est essentiel de bien respecter le dosage de ces préparations. Quelques fois, la moindre goutte de jus suffit tandis que dans d’autres cas, une diète bien précise doit être suivie. La posologie dépend du type d’aliment, mais aussi de la gravité de la maladie inflammatoire.

Les aliments à prohiber et les gestes à adopter

Bien évidemment, la consommation d’alcool doit être condamnée de votre quotidien. L’alcool consomme des litres d’eau dans votre métabolisme alors qu’il vous est conseillé de boire beaucoup d’eau au cours de la journée. L’alcool accroît aussi le taux d’acide urique dans votre corps. Vous devez aussi éviter les aliments riches en purines tels que les crustacés, la charcuterie, mais surtout la viande rouge (veau, vache, agneau). La liste est longue et même les recherches sur les aliments déconseillés continuent toujours à l’heure où nous parlons. Le régime alimentaire conseillé doit contenir le moins de purine possible afin de minimiser l’acide urique dans le sang.

D’un autre côté, il existe des aliments qui sont vivement recommandés, même si en quantité modérée. Il en est ainsi des produits laitiers, de tous les légumes verts, des œufs et des boissons hygiéniques (thé, eau minérale, etc.). Les autres aliments protecteurs, c’est-à-dire riches en protéines, en lipides et en glucides sont aussi conseillés, à cause de leur composition faible en matières grasses. Vous devez aussi songer à ajuster votre indice de masse corporelle puisque le syndrome métabolique constitue un intermédiaire à l’hyperuricémie.

0 replies on “Les éléments naturels pour soigner la goutte”